Intelligence artificielle et propriété intellectuelle

L’intelligence artificielle est à l’origine d’avancées importantes dans le domaine technologique et dans le monde de l’entreprise.  Employée dans toute une série de secteurs, elle a des répercussions sur pratiquement tous les aspects de la création et continue de se développer grâce aux quantités croissantes de données d’apprentissage disponibles et aux progrès qui permettent d’avoir accès à une puissance de calcul élevée à un coût abordable.  L’intelligence artificielle et la propriété intellectuelle se rejoignent en de nombreux points.

Il n’existe pas de définition universelle de l’intelligence artificielle (IA).  Celle-ci est généralement considérée comme une branche de l’informatique qui a pour objet de concevoir des machines et des systèmes à même d’accomplir des tâches qui font appel à l’intelligence humaine.  L’apprentissage automatique et l’apprentissage profond font tous deux partie des applications de l’intelligence artificielle.  Avec l’apparition de nouvelles techniques et de nouveaux logiciels de réseaux neuronaux à laquelle on a assisté ces dernières années, l’intelligence artificielle est désormais perçue par le plus grand nombre comme un synonyme de l’“apprentissage automatique profond supervisé”.

L’apprentissage automatique repose sur des exemples d’entrées et de résultats attendus (qu’on appelle “données structurées” ou encore “données d’apprentissage”) qui permettent à un système de s’améliorer en permanence et de prendre des décisions sans avoir pour ce faire à être programmé étape par étape. Cette méthode s’inspire du mécanisme biologique d’acquisition des facultés cognitives qui permet à un enfant d’apprendre à reconnaître des objets (par exemple des tasses) à partir d’autres objets du même type (en l’occurrence, différentes sortes de tasses). Ses applications sont nombreuses et variées : filtrage des courriers électroniques indésirables, traduction automatique, reconnaissance vocale, reconnaissance textuelle et reconnaissance d’images.

Lire les contributions reçues sur le Projet de document de synthèse de l’OMPI sur la politique de propriété intellectuelle et l’intelligence artificielle.  Un document de synthèse révisé sera publié prochainement. 

Nos domaines de travail

(Photo: OMPI)

Intelligence artificielle et politique de propriété intellectuelle

Le développement de l’intelligence artificielle dans toute une série de domaines techniques suscite un certain nombre de questions de politique générale en ce qui concerne la propriété intellectuelle.  La question principale est de savoir s’il faut modifier le système de propriété intellectuelle pour garantir une protection équilibrée des œuvres et inventions produites par des machines, de l’intelligence artificielle elle-même et des données sur lesquelles repose son fonctionnement.  C’est pourquoi l’OMPI a lancé un processus de consultation destiné à orienter le dialogue sur les effets de l’intelligence artificielle sur la politique de propriété intellectuelle.

(Photo: OMPI)

Intelligence artificielle et administration de la propriété intellectuelle

Dans l’économie mondiale de l’innovation, la demande de titres de propriété intellectuelle – brevets, marques, dessins et modèles industriels, droit d’auteur – augmente rapidement et gagne en complexité.  L’intelligence artificielle, l’analyse des mégadonnées et les nouvelles technologies comme la chaîne de blocs sont autant de moyens dont disposent les offices de propriété intellectuelle pour répondre à ces défis croissants.

Thèmes et problématiques

Articles, rapports, actualités ou autres, nous publions des informations sur les questions d’actualité dans le domaine de l’intelligence artificielle et de la propriété intellectuelle.

(Image: PhonlamaiPhoto / iStock / Getty Images Plus)

Le projet de l’inventeur artificiel

Dans un monde où l’intelligence artificielle joue un rôle de plus en plus important, notamment dans les processus d’innovation et de création, M. Ryan Abbott examine certains des défis que pose cette nouvelle technologie pour le système de propriété intellectuelle.

(Photo: Courtesy of BrightSign)

BrightSign : une voix pour ceux qui n’en ont pas

Hadeel Ayoub, inventrice saoudienne à la tête de BrightSign, une jeune entreprise de haute technologie établie à Londres, nous explique comment lui est venue l’idée de développer BrightSign, un gant révolutionnaire fondé sur l’intelligence artificielle qui permet aux signeurs de communiquer directement sans l’aide d’un interprète.

Innovation et santé

L’évolution des soins de santé sous l’effet des mégadonnées, de l’intelligence artificielle et d’autres technologies.

(Photo: Alamy Stock Photo / © Hero Images Inc.)

L’intelligence artificielle, une invention aussi révolutionnaire que l’électricité

Éminent théoricien de l’intelligence artificielle, l’informaticien britannique Andrew Ng évoque le pouvoir révolutionnaire de celle-ci et les mesures qui s’imposent pour qu’elle profite à tous.

L’histoire de l’intelligence artificielle à travers les brevets

Étudiez l’évolution de l’intelligence artificielle à travers le prisme des brevets.

La propriété intellectuelle et l’explosion de l’intelligence artificielle

L’intelligence artificielle est sur le point de transformer nos vies. Mais qu’est-ce que l’intelligence artificielle et quelles sont les techniques et les applications qui stimulent l’innovation dans ce domaine?

Tendances technologiques – Intelligence artificielle

L’étude de l’OMPI sur les “tendances technologiques” est axée sur l’intelligence artificielle.

(Photo: HansMusa / iStock / Getty Images Plus))

Donner vie à l’intelligence artificielle

David Hanson, concepteur du robot Sophia et PDG et fondateur de Hanson Robotics, partage sa vision d’un avenir bâti autour de la superintelligence.